Prendre le temps d’habiter chez soi réellement

Première chronique du Foyer culturel de Florennes, pour vous faire passer le temps et agiter vos neurones.

C’est bien connu : le Belge moyen a  “une brique dans le ventre”. En effet, le souhait de pouvoir disposer d’une belle grande maison 4 façades “en dur” est souvent partagé par beaucoup, tel un gage d’un investissement sûr à long terme. Néanmoins, nous pouvons également observer depuis quelques années un intérêt grandissant pour des habitats alternatifs. Parmis ceux-ci, les habitats légers ont la cote (tiny house, cabane, yourte, roulotte, …), notamment pour les personnes désireuses de revenir à l’essentiel, en privilégiant un espace de vie restreint au strict minimum, avec un souhait de se reconnecter à la nature. Ces mini-maisons ont également un avantage certain quant à leur coût réduit. Beaucoup optent pour l’auto-construction et voient en cette manière de vivre la possibilité de ne pas être aliénés à une pression économique, leur permettant une certaine légèreté de vie. 

Revenons à la maison 4 façades : l’achat d’une maison va généralement de pair avec l’emprunt qui l’accompagne, engendrant une pression financière pour les propriétaires et la nécessité de devoir travailler beaucoup, souvent pour les dizaines d’années à venir en vue de pouvoir honorer son prêt. Cette situation donne donc souvent comme résultat : une belle maison vide la moitié du temps, dont ses occupants passent la majorité de leur vie en dehors de celle-ci pour pouvoir la rembourser. 

18 mars 2020, midi : l’heure du confinement a sonné pour les Belges en vue de limiter au maximum la propagation du coronavirus. Quel renversement de situation : nous voilà obligés de rester chez soi, nous qui avons si peu l’habitude d’y être. Mais qu’allons-nous faire? Comment allons-nous occuper nos week-ends? L’ennui nous guetterait-il? 

Et si on prenait le temps de ralentir la cadence et d’habiter réellement chez soi, en se reconnectant à son habitat, à son lieu de vie? Ça y est, c’est le moment de faire toutes les petites choses que nous laissions de côté depuis tant de temps : finir de repeindre la buanderie, installer les dernières plinthes du couloir, ranger le grenier et le garage, se débarrasser du superflu, faire du tri dans sa garde-robes, recoudre les vêtements qu’on laissait de côté faute de temps, tester un nouvel aménagement des pièces de vie, prendre le temps de cuisiner, … 

Combien de nouveaux habitants n’ont pas encore pris le temps d’aller se promener pour découvrir les alentours de leur maison, ou encore de rencontrer et de saluer (à bonne distance évidemment, au vu des circonstances…) ses voisins? Avec le retour du printemps, c’est également le moment de travailler dans le jardin, pour ceux qui en ont un, tailler les haies, préparer la terre pour démarrer un petit potager, préparer la construction d’une spirale aromatique, écouter le son des oiseaux, observer la nature qui se réveille, respirer l’air frais, profiter d’un rayon de soleil, … 

Enfin, c’est aussi le moment de profiter tout simplement de sa maison et de son lieu de vie, en jouissant pleinement du temps que nous avons enfin devant nous, prendre du temps pour soi, en se reconnectant à l’essentiel dont on s’est parfois éloigné depuis (trop) longtemps. 

Références :

  • Les habitats légers comptent trois catégories d’habitants : les habitants en zone de loisir, les habitants “alternatifs” et les gens du voyage. Pour en savoir plus sur cette problématique, veuillez vous référer au travail mené notamment par le Réseau Brabançon du Droit au Logement, le collectif HaLé !, le Centre culturel du Brabant Wallon et Habitat et Participation asbl : 

https://rbdl.be/

https://www.habiterleger.be/

https://www.ccbw.be/

https://www.habitat-participation.be/Faire du tri et du rangement peut être synonyme de simplifier sa vie et son environnement. N’hésitez pas à consulter le livre de Dominique Loreau “L’art de la simplicité”, dont voici un résumé : https://goodiemood.com/resume-du-livre-lart-de-la-simplicite-de-dominique-loreau/

Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :