Corona Virus vs Autre-Monde


Préambule
Je me mets devant mon pc et commence à écrire une chronique pour le Foyer culturel. Avant tout, je me rends compte que je suis un privilégié. En ces temps de crise du coronavirus, je m’attelle à la rédaction de cette chronique, tâche bien accessoire, qui peut même paraître superficielle au vu de ce que d’autres sont en train d’accomplir.

Je suis confortablement installé dans mon bureau au premier étage d’une villa quatre façades en pleine campagne. Mon quotidien de confiné consiste à télé-travailler, à bricoler, à lire ou à me délasser devant quelques séries… à faire plein de choses pour lesquelles je n’ai jamais vraiment pris de temps. Et lorsque le temps à l’intérieur me paraît long, je prends l’air dans mon jardin ou je vais faire une balade avec ma compagne et mon chien dans cette belle campagne.
Je ne fais pas partie de ces personnes dont le travail est encore plus important en temps de crise. Je ne suis pas caissier dans un supermarché, ni transporteur routier, médecin, infirmier, policier, pompier, travailleur social,… et tout ceux qui sont toujours fidèles au poste… et ce toujours avec le risque de chopper ce virus, mortel pour certains.

Je ne suis qu’un travailleur du secteur culturel et, comme aurait pu le dire Maslow, le culture est bien accessoire quand la vie est en jeu. Le besoin de culture ne peut émerger que quand les besoins fondamentaux sont remplis.

Ceci étant dit, je vais faire mon boulot d’animateur culturel et je vais donc vous livrer ma petite réflexion sur le lien entre la crise sanitaire et Autre-Monde de Maxime Chattam.

Autre-Monde vs Notre Monde

J’adore la lecture et surtout le fantastique. Un genre dénigré par certains prétendus connaisseurs de la littérature, mais qui me plaît et où on peut retrouver de véritables artistes du mot et de l’histoire où l’inventivité est reine, où les métaphores utilisées sont là pour nous confronter à nos réalités.

Je viens donc de finir la saga de Maxime Chattam, Autre-Monde. Sans trop spoiler, le monde y est complètement déréglé suite à la Grande Tempête. Les adultes ont disparu ou ont été transformés, seuls ont survécu les enfants et les adolescents. La technologie telle que nous la connaissons a complètement disparu, finis les moteurs à explosion, l’électricité ou encore internet. La nature a changé, elle est devenue plus forte, parfois plus violente et elle a repris le dessus sur l’homme et ses créations. Face à cette nature à laquelle se sont alliés les enfants, un vestige de l’ancien monde leur fait la guerre, une entité nommé Ggl ou Ga-Gueule-Lle.

Cette crise du coronavirus m’a refait penser à cette saga.
Dans Autre-Monde, suite à la Grande Tempête, les adultes les plus violents ont été transformés en Gloutons, des êtres qui n’ont plus rien d’humain et qui ont perdu la mémoire. Tout comme ces Gloutons qui se sont rués sur les rouleaux de papier toilette les premiers jours de la crise. Ces Gloutons qui ont dû condamner la pièce du gamin pour y stocker leur pq et leurs tonnes de pâtes.
Dans Autre-Monde, la nature, Gaïa, a repris ses droits et a effacé les traces laissées par la technologie et la pollution de l’homme.

Dans notre monde, la nature a repris quelques droits. Les canaux de Venise ont retrouvés une véritable transparence, on peut y voir les poissons nager… Certains y auraient même vu des dauphins, mais ça c’est une bonne fakenews.
Notre ciel a repris ses propres couleurs, il n’est plus zébré par le passage des avions.
Le parc des Calanques (Marseille) a quant à lui retrouvé une plus grande biodiversité, des puffins, des fous de Bassan, un héron cendré de passage, des dauphins, des thons…
A Cagliari, des dauphins ont également été vus et bien vus dans le port… les ferries ont été remplacés par ces mammifères marins.
A Joncret, j’ai dû arrêter mon véhicule parce que deux faisans se bagarraient pour la même poule. Ils occupaient la route, aux voitures de s’arrêter.
On dit même que dans certaines villes chinoises, les habitants ont pu voir le ciel, le nuage de pollution s’en étant allé. Des oiseaux auraient même été vus en train de voler dans les airs.

L’homme s’en est allé, la nature a repris sa place. A la fin du confinement, comment va-t-on réagir ?
Selon ses habitants, Venise n’a jamais été aussi belle qu’aujourd’hui en plein confinement. Va-t-on se ruer sur les vols low cost pour tenter de voir la cité des Doges sous un autre jour ? … et cet autre jour aura été.

Respecterons-nous un peu cette nature qui nous plaît tant? Le tourisme peut exister dans la respect de la nature, mais dans l’irrespect du pur mercantilisme.

Dans Autre-Monde, la Grande Tempête qui a tout dévasté a été l’œuvre de Ggl, le symbole même de notre technologie.
Dans notre monde : « Serge Morand, chercheur au CNRS, nous explique pourquoi l’élevage intensif et les dégâts causés par l’Homme sur les écosystèmes multiplient le nombre d’épidémies. Le coronavirus n’est pas arrivé par hasard. Nous devrons en tirer des leçons et changer notre manière de fonctionner selon ce scientifique ». Le coronavirus serait donc bel et bien une création de l’homme et des dérives de Sa technologie.

Profitons de cette période de confinement pour admirer la nature, la voir reprendre ses droits qu’on lui a volés.
Profitons-en pour lire et pourquoi pas la saga Autre-Monde grâce aux livres numériques… sinon, au sortir du confinement, tous les tomes sont disponibles à la Bibliothèque de Florennes. Vive la Nature ! Vive le Fantastique !

Liens : La nature reprend le dessus :

https://www.nationalgeographic.com/animals/2020/03/coronavirus-pandemic-fake-animal-viral-social-media- posts/?fbclid=IwAR3iN3U_Oas8HdzP6beYuYSKBgopOCGO1AxQM_pOoIx3VBd0FO2anIiAato

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du- rhone/marseille/coronavirus-confinement-biodiversite-marine-reprend-ses-droits-parc- national-calanques-1805048.html?fbclid=IwAR39H17Wk-cUTdpRL2n- QYW9Wfj5OTBukq1m4ICkvZnhAJ3LiHjKj5m-EBU

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/confinement-et-animaux-le-renard-est- vachement-content-france-nature-environnement-42-1584973844? fbclid=IwAR2EK7wbbO3edMYIXX2Ws0w0s0ZEQRN37zEjrvMgDIS1X9Nq4uUamLdRYYg

https://www.7sur7.be/ecologie/la-seule-bonne-nouvelle-du-confinement-la-parfaite-qualite- de-l-air~a02666f7/?fbclid=IwAR2vTFGwOEDz-pH9KamziWVOS8D0nb_hc3EI- rGKPhWmpU90341Yb6IlwKQ

L’origine du coronavirus selon Serge Morand : voir la page Facebook d’Hugo Clément

Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :